Wath the luck

De et avec Caroline LAMBERT


Du 11 au 21 novembre

Son spectacle est inspiré de sa propre histoire.

« Quand j’étais petite, j’avais toujours peur de dire mon signe astrologique de peur de l’attraper. Cancer. Je suis cancer ! Je pensais qu’il était déjà en moi ! En même temps, j’étais pas si bête que ça vu qu’apparemment, il y avait déjà un petit terreau ! »

Le BRCA1 est un gène héréditaire qui dans sa phase mutante est à l’origine des cancers du sein et des ovaires. Ce gène qui m’a été transmis, m’a fait comprendre que nous ne sommes pas immortels, m’a fait perdre toute illusion de sécurité. « BRCA1 », terme froid et précis, est la base de ce récit intime et familial questionnant des émotions universelles. Si sa transmission ne fut pas sans souffrance, c’est sa mutation qui importe, nous vivons tous avec une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, et nous avons, il me semble, à travailler la joie. C’est en tout cas ma responsabilité.

Je mute ou je ne mute pas ? Telle est la question….

En 2013, Angélina Jolie révélait être porteuse du gène BRCA1 en prenant une décision radicale qui réduit de 90 pourcents le risque de développer ce cancer tout en assumant les conséquences lourdes de ce type d’intervention : une mastectomie préventive.

Le jeune femme, porteuse d’un gène particulier qui la touche dans son intimité, sa féminité… se voit conseillée d’opter pour un traitement radical pour éviter le cancer.

Mais comment savoir si, par cet acte, nous mettrons fin aux maux du coeur, de la chair et aux mille tortures naturelles qui sont legs de cette situation ?

Si les solutions « médicales » sont peu nombreuses, la force vitale de l’auteure-actrice est décoiffante ! Traité de manière drôle et optimiste, ce spectacle créé au Théâtre le Public puis rejoué à la Comédie Voler, est un véritable feu d’artifice vitaminé. Un hymne à la joie et à la vie à consommer sans modération!

Un spectacle court, vivant, optimiste et tonifiant auxquels les spectateurs doivent pouvoir en apprécier les bienfaits.


De & avec

Caroline Lambert

Mise en scène

Anne Baupin

Scénographie

Valérie Perin

Lumière

Sébastien Marcial

Création musicale

Patrick Perin

Une production de So Once Upon a Time asbl / Avec le soutien de la SACD, du Ministère de la Santé, de la Comédie Volter, de la Compagnie de la Casquette, de l’asbl Europa Donna Belgium.

Galerie