Elvire Jouvet 40

Texte de Molière et de Louis Jouvet


Du 7 au 31 octobre 2021

du jeu. au sam. à 20h30, le dim. à 16h

Sept leçons de théâtre données par le professeur Louis Jouvet au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris entre février et septembre 1940 à Claudia, une jeune étudiante. La dernière scène d’Elvire de Dom Juan de Molière est l’objet de toutes les attentions. Lauréate avec le Premier Prix, les portes du théâtre lui sont ouvertes, mais en 1940, une jeune femme juive n’a aucun avenir…

Cette pièce qui expose l’immense complexité de l’art du comédien sur fond de guerre mondiale est un moment théâtral d’une extraordinaire richesse.

Ces « leçons de théâtre » sont, pour le spectateur, une expérience nouvelle. La pièce lève le voile sur la formation de l’acteur, sur l’exigence du metteur en scène, sur les difficultés à comprendre ou à se faire comprendre, sur l’ingratitude du travail d’une scène, sur les découragements et les encouragements, la fragilité des êtres, la profondeur des émotions traversées, sur l’approche artistique d’une scène dont le spectateur ne connait jamais que la représentation. Une manière de dévoiler la partie habituellement invisible du travail de répétition. Un spectacle ou le spectateur devient lui-même un étudiant assistant à une master class. L’idée de la représentation sera exactement celle-là : une scène est en répétition à La Valette transformée en Classe du Conservatoire de Paris, « venez assister au travail »

Rien n’est romancé dans le texte. Il est constitué  des notes prises au cours de Louis Jouvet entre février et septembre 1940. Les dialogues ne sont pas de la fiction, et pas un mot n’est inventé. Il s’agit donc presque d’un reportage de ce qu’il se passait dans cette salle de classe du Conservatoire de Paris.

C’est donc un témoignage de l’histoire et le portrait de l’immense artiste qu’était Louis Jouvet.

Cette pièce s’adresse à un large public, mais aussi aux étudiants des écoles d’arts, tous domaines confondus. En cette période où l’Art et la Culture sont mis à rude épreuve… La pertinence de ce texte est essentielle !

Nicolas Pirson, acteur expérimenté et professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles, est un amoureux des mots et de la pédagogie. Il est l’acteur rêvé pour incarner le Maître Jouvet dont il a la rigueur, le goût de la langue et le sens du théâtre.

Laura Fautré comédienne talentueuse passe avec facilité du théâtre au cinéma. Elle fut récompensée en 2019 du prix de la meilleure actrice nationale ainsi que pour la meilleure interprétation féminine pour le film « Qui Vive » d’Anaïs Debus à Kalmouth et au Festival « Ecran Libre » à Aigues-Mortes, nominée en 2016. Meilleur espoir féminin au Prix de la critique pour « Ma Pucelette », spectacle programmé cette saison à La Valette. Laura est sortie du Conservatoire de Mons en 2016 et a joué à La Valette en décembre 2019 dans les Conjoints.

Luca Cruz, jeune comédien belge né en 1990, qui très tôt découvre sa vocation pour l’Art Dramatique. Troisième génération issue de l’immigration espagnole, son père, chanteur, lui donne très vite le goût pour la scène et la culture espagnole flamenco. Luca entre en 1ère année au Conservatoire Royal de Bruxelles en 2020 et reçoit déjà des propositions de contrat.

Marie Martinez est  chorégraphe-interprète, française, basée en Belgique : elle y dirige sa compagnie, et collabore avec de nombreuses scènes internationales : elle chorégraphie pour le Théâtre Royal de La Monnaie dans plusieurs créations d’opéra, pour les musées, entre autres les Musées Royaux de Belgique, le S.M.A.C.K, Parliamentarium, les expositions Dubuffet Architecte, la rétrospective Gao Xi Gjiang, et le Prehistomuseum qui lui a commandé une fresque vidéo chorégraphique pour sa collection permanente. En tant qu’interprète, elle a sillonné les scènes internationales dont l’Opera de Paris, et dansé pour le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui. En parallèle, elle développe une pédagogie de la danse et du mouvement, spécificité pour laquelle plusieurs  maisons d’opéra et metteurs en scène  lui confient le coaching mouvement de chanteurs solistes, chœurs et comédiens. Récemment, elle a mis en scène et en mouvement le chœur Cappella Amsterdam au Muzikgebouw Amsterdam et Muzikgebouw Leiden (Nl), conçu et réalisé les projections vidéos scéniques. Ses créations se diffusent en Europe et Amérique du Nord. Elle enseigne la danse et le mouvement depuis 30 ans, en conservatoire, dans les lycées sports études et en cycles universitaires. A Bruxelles, elle a créé un lieu culturel transdisciplinaire de création artistique, transmission, diffusion et rencontre avec les publics, où réside sa compagnie «  Marie Martinez & Artistes ».


Avec

Nicolas Pirson (Jouvet)
Laura Fautré (Claudia)
Luca Cruz

Mise en scène

Michel WRIGHT

Chorégraphie Marie MARTINEZ

Création lumières et Régie

Simon Benita

Construction décors

Galerie